Séren           bjectif Santé

MA  SANTÉ, j’y tiens,

MA SANTÉ, j’en prends soin !!

Accès privés

Les méduses sont des animaux marins dont les piqûres sont très urticantes et très douloureuses. Elles sont fréquentes par cycles de plusieurs années, et viennent parfois gâcher les plaisir de la plage.

Après une piqûre :

- Rincer la plaie avec de l’eau de mer ou du sérum physiologique.

- Retirer délicatement les tentacules à l’aide d’une pince à épiler.


La douleur pouvant entraîner une forte douleur, il est vivement conseiller de surveiller la personne.

Les piqûres d’orties ne passent jamais inaperçues : elles provoquent une réaction cutanée visible et une sensation douloureuse… qui viennent parfois gâcher les promenades en campagne.

- bien nettoyer à l’eau et au savon, puis appliquer un antiseptique.

- La démangeaison et la douleur peuvent être calmées par l’application d’une pommade apaisante.

- L’HOMÉOPATHIE permet aussi de diminuer les symptômes rapidement. (plus…)

Les piqûres de MOUSTIQUES sont très fréquentes.

En France, elles sont  souvent désagréables et bénignes.

Certaines espèces, très surveillées, peuvent transmettre des maladies graves : paludisme (ou malaria), dengue, chikungunya, fièvre jaune.


En prévention :

- éviter les zones humides : les moustiques y pondent leurs larves.

- En France, éviter les soirées prolongées en extérieur : les moustiques présents vivent plutôt la nuit et dorment le jour.

- Les répulsifs aident à repousser les moustiques : il en existe de nombreuses sortes : huiles essentielles, produits chimiques, essence de citronnelle… Attention, tous ne conviennent pas aux enfants en bas âge.

Pour choisir celui qui vous est le plus adapté, en fonction de votre âge, de la zone à risque, de ce que vous rechercher (à mettre sur la peau, sur les vêtements, à diffuser), demander conseil à votre pharmacien.

- Il existe des « peaux  à moustiques » : ces insectes piquent les peaux qui sécrètent certaines substances; comme nous ne sécrétons pas tous les mêmes, nous sommes inégaux devant leurs piqûres.

Si les moustiques vous aiment particulièrement, vous pouvez prévenir leurs piqûres grâce à l’homéopathie : Ledum palustre 5CH (3 granules 2 fois par jour en traitement de fond) vous permettra de passer un été plus tranquille.

- Pour dormir, vous pouvez vous équiper d’une moustiquaire (imprégnée de répulsif); Vous pouvez aussi mettre un diffuseur dans la pièce.

- Si vous voyagez en zone d’endémie, rendez-vous dans un centre de maladies tropicales (traitement anti-paludéen, vaccin contre la fièvre jaune).


Après la piqûre :

- Si vous êtes dans une zone d’endémie, une consultation médicale sera nécessaire.

- En France :

- nettoyer à l’eau et au savon, puis appliquer un antiseptique (les moustiques ne sont pas toujours très propres)

- puis appliquer une crème apaisante (ou un gel, doublement efficace grâce à la sensation de frais qu’il procure) pour calmer les démangeaisons.

- L’HOMÉOPATHIE est elle aussi d’un grand secours (plus…)



Les GUÊPES, ABEILLES ou FRELONS :


Certaines personnes peuvent faire une réaction très violente, si elles sont allergiques au venin : dans ce cas-là, c’est une URGENCE médicale.

Lorsqu’une personne adulte se fait piquer plus de 10 fois (4-5 piqûres chez l’enfant), c’est aussi une URGENCE médicale.


APPELEZ RAPIDEMENT LES SECOURS.


Sinon, dans le cas d’une piqûre simple :

- retirer le dard avec précaution (l’abeille le laisse toujours; les guêpes et les frelons, parfois).

- bien nettoyer à l’eau et au savon, puis appliquer un antiseptique.

- La démangeaison et la douleur peuvent être calmées par l’application d’une pommade apaisante.

- L’HOMÉOPATHIE permet aussi de limiter l’oedème et les démangeaisons. (plus…)






Mise a jour juillet 2014

Après une piqûre :

- Surveiller et rassurer la personne (la piqûre est très douloureuse et peut provoquer un malaise).

- Retirer délicatement les aiguilles, sans les casser, à l’aide d’une pince à épiler. Attention : cette opération est souvent délicate en raison du nombre et de la fragilité des aiguilles.

- La désinfection avec un antiseptique doit être minutieuse : les oursins sont porteurs d’une bactérie pathogène.

- Surveiller la plaie pendant les jours qui suivent; continuer de bien désinfecter, et retirer les aiguilles qui auraient pu rester.

En cas d’apparition d’une plaque rouge-violette, de douleur localisée au niveau articulaire, consulter rapidement un médecin, qui vous prescrira un traitement antibiotique indispensable.

Contact Le soleil Le soleil
Le soleil Le soleil Le soleil