Séren           bjectif Santé

MA  SANTÉ, j’y tiens,

MA SANTÉ, j’en prends soin !!

Accès privés

Les maladies du coeur sont nombreuses. Elles peuvent être congénitales ("de naissance") ou apparaître plus tardivement. Parmi elles, on trouve des :


- atteintes du myocarde (muscle cardiaque) : cardiomyopathies ou myocardiopathies; elles sont relativement peu fréquentes.

- atteintes du péricarde, membrane externe du myocarde.

L'inflammation du péricarde (péricardite) peut s'accompagner ou non d'un épanchement de liquide entre les deux feuillets du péricarde. Les origines sont diverses :  microbe, cancer, rhumatisme… Lorsque le volume liquidien est trop important et comprime le coeur, un traitement chirurgical est instauré; dans les autres cas, il s'agit de traiter la cause.


- inflammation de l'endocarde, membrane interne du myocarde), appelée endocardite. Les principales causes sont : le Rhumatisme Articulaire Aigu, le lupus erythémateux, et les infections bactériennes. Dans les cas d'origine infectieuses, les germes viennent se fixer au niveau des valvules cardiaques. Elles sont beaucoup plus fréquentes chez les sujets souffrant d'une cardiopathie pré-existante ou porteurs d'une prothèse cardiaque.

La porte d'entrée des germes peut être la peau ou les muqueuses : plaie mal soignée, piqûre médicale ou non (toxicomane), infections ORL, urinaire, gynécologique.... La prévention consiste à administrer des antibiotiques avant tout acte invasif (chirurgical, endoscopique, dentaire...).


- valvulopathies : il s'agit d'un dysfonctionnement (rétrécissement ou insuffisance) des valves cardiaques, qui, normalement, assurent la circulation du sang en sens unique dans le coeur (des oreillettes vers les ventricules).


Elles peuvent empêcher le coeur d'assurer correctement sa fonction : on parle alors d'insuffisance cardiaque.

Insuffisance coronarienne / Cardiopathie ischémique


Les coronaires sont les vaisseaux qui irriguent le coeur. Leur mauvais fonctionnement a donc des répercussions graves.


- Angor ou "angine de poitrine"

Il se caractérise par une douleur thoracique (sensation de compression), ayant tendance à irradier vers la mâchoire inférieure et le bras gauche. Elle dure généralement 2 à 3 minutes. On distingue :

- l'angor chronique stable : les symptômes sont peu fréquents, surviennent lors d'activités importantes, et cessent grâce à la prise d'un traitement médicamenteux adapté.

- l'angor instable : il peut s'agir d'un angor chronique déstabilisé (les douleurs sont plus fréquentes, surviennent lors d'activités moindre, et ne répond pas très favorablement au traitement médicamenteux), d'un angor d'apparition récente ou d'un angor de repos ( survenue des symptôme en l'absence d'effort).      

Il entraîne un risque élevé d'infarctus du myocarde.

- l'angor spastique ou angor de Printzmetal : contrairement aux précédents, il n'est pas dû à un rétrécissement des artères coronaires, mais à des spasmes (contractions involontaires brutales et violentes) de celles-ci. Elles surviennent au repos (souvent au petit matin), sans cause particulière.


- Infarctus du myocarde ou "crise cardiaque" :  l'obstruction brutale d'une artère coronaire empêche le muscle cardiaque d'être irrigué : l'absence de sang et d'oxygène entraîne la mort des cellules cardiaques, qui libèrent des enzymes, responsables de la destruction du tissu myocardique : on parle de nécrose.

D'un point de vue clinique, il se traduit par une douleur ressemblant à celle de l'angor (douleur thoracique à type de serrement, irradiant vers le(s) bras, la mâchoire inférieure et le dos), mais d'intensité et de durée plus élevées (plus de 30 minutes).

Dans un cas sur deux, l'infarctus fait suite à un angor.

Dans l'autre moitié des cas, le sujet n'a jamais ressenti de douleurs avant.

Il existe quelques cas d'infarctus "méconnus" : aucun symptôme clinique n'apparaît; ils sont découverts de façon fortuite lors d'un électrocardiogramme.


L'infarctus du myocarde est une urgence médicale. Le traitement consiste à déboucher l'artère coronaire, à la dilater, à diminuer le travail du coeur, et à prévenir une éventuelle récidive.

Mise à jour Septembre 2013

Ce sont les maladies touchant le coeur et le système circulatoire.

Journée internationale Du COEUR 29 Septembre Contact