Séren           bjectif Santé

MA  SANTÉ, j’y tiens,

MA SANTÉ, j’en prends soin !!

Accès privés

Si vous êtes artisan dans un métier de bouche, passionné par votre métier, ou si vous en connaissez, n’hésitez pas à me contacter : je me ferai un plaisir de vous inscrire sur mon site.

… « ou fait maison »

En travaillant des produits frais, on peut choisir leur qualité, doser les quantités.

Ex :

- carottes râpées « toutes prêtes » ou des carottes que l’on râpe soi-même, auxquelles on ajoute une sauce vinaigrette maison (= moutarde + vinaigre + huile)…

- un morceau de pain du boulanger avec une petite barre de chocolat noir ou une barre industrielle..

….la différence est de taille, aussi bien d’un point de vue nutritionnel, gustatif que d’un point de vue financier. En plus, cela ne nécessite pas beaucoup de temps de préparation, ni un savoir-faire exceptionnel….


Les exemples ne manquent pas. Certaines préparations demandent un peu plus de temps que d’autres; tout est une question d’organisation, et de priorité…

Se nourrir est un besoin vital avant tout!

Il n’est pas nécessaire d’être un « cordon bleu » pour manger sainement et simplement, tout en se faisant plaisir.

Une alimentation « santé » ne rime pas non plus avec « régime » ni avec « cuisson vapeur ou à l’eau » !


(Ré)apprendre à cuisiner avec des produits de bases (légumes, viande, poisson, moutarde, lait, vinaigre, huile, beurre,  aromates, riz, farine, œufs...) contribue non seulement à  une meilleure santé, mais aussi à la convivialité, sans oublier les économies que cela entraîne (eh oui!).


En dehors de chez vous, faîtes confiance aux véritables artisans qui défendent la qualité! Qui sont-ils? où les trouvez?…

Alimentation industrielle…..

Aujourd’hui, à moins de s’y intéresser de près (et encore…), nous ne sommes plus sûrs de ce que nous avons dans nos assiettes!

La viande de cheval n’en est qu’un exemple. Avant, c’était la « vache folle »… ce qui ne va pas empêcher le retour des farines animales pour nourrir des animaux d’élevage…

Seulement, on vit dans une société qui  cherche la rapidité aux dépens de la qualité…

Les industries agro-alimentaires en profitent : toujours plus de produits alléchants, mais que contiennent-ils vraiment?

Savez-vous réellement se que vous mangez en achetant des plats tout prêts (carottes râpées, taboulé, paella, couscous, pizza, feuilletés…) : De l’huile de palme, des conservateurs, des exhausteurs de goût, des sucres… « l’aile ou la cuisse » n’est plus une comédie, mais est devenue la triste réalité!

Et, comme c’est le cas d’une célèbre marque de pâte à tartiner…, les industriels arrivent encore à vous faire croire que leurs produits sont bons pour la santé !!! De qui se moque t-on? Jusqu’où ira t-on? Le consommateur est-il si naïf?  

Et, pour couronner le tout, ils sont beaucoup plus chers!


De nombreux restaurants n’échappent pas à ce phénomène de société   :

N’importe qui peut ouvrir son restaurant et se vanter de « faire maison », alors que seule la présentation dans l’assiette se fait sur place; le reste n’est qu’assemblage!

Il est tellement plus simple et plus rentable d’acheter des kilos de mousse au chocolat industrielle, de la crème anglaise en brick : une jolie présentation, une petite feuille de menthe pour le côté « fraîcheur », et le tour est joué!


…Les artisans boulangers ont réussi à faire valoir leur savoir-faire pour la fabrication du pain : l’appellation « boulangerie » est réservée aux artisans qui confectionnent leurs pains de A à Z. Malheureusement, cette appellation n’est valable que pour le pain, mais pas pour les viennoiseries et pâtisseries. Ainsi, lorsque vous franchissez la porte d’une boulangerie, vous n’êtes pas sûrs que celles-ci ne soient pas fabriquées avec de la pâte industrielle.



      




Mise à jour Mai 2013