Séren           bjectif Santé

MA  SANTÉ, j’y tiens,

MA SANTÉ, j’en prends soin !!

Accès privés
STOCKAGE

Mise à jour Août 2017

L’AMIDON est la réserve en sucre des végétaux (blé, maïs, légumineuses, pommes de terre, seigle, banane…). Il se transforme progressivement en  glucose pour pouvoir être utilisé par l’organisme. Il permet donc d’avoir de l’énergie pour plusieurs (longues) heures.


Cette transformation peut avoir lieu :

- avant l’ingestion de l’aliment (cuisson, maturation…); elle est augmentée par le raffinage qui enlève la membrane protectrice de l’amidon.

Dans ce cas-là, l’aliment redevient un sucre « rapide », puisque nous mangeons principalement du glucose :  

 les céréales industrielles,  le pain blanc, ne sont pas des sucres « lents ».


- dans l’organisme… à condition que le produit n’ait pas été raffiné, et que la cuisson ou la maturation n’ait pas été trop importante.

 Les pâtes blanches bien cuites (ou riz blanc), les pommes de terre écrasées, les bananes bien mûres… sont des sucres « rapides ».  

Ils ont le goût sucré en bouche. Ils sont généralement (trop) bien appréciés : fruits, chocolat, miel, confiture…mais aussi crèmes dessert, céréales du petit-déjeuner, jus de fruits, sodas….sans oublier le  sucre lui-même.

Ils sont intéressants à petite dose pour  donner rapidement de l’énergie… mais ça ne dure pas.

Ils doivent rester le côté plaisir de l’alimentation (5% de nos apports), sans prendre la place d’autres nutriments.…au risque d’être stockés sous formes de graisses, appelées « triglygérides »



Pris en trop grande quantité, ils sont stockés sous forme de graisse (« triglycérides »).

Les diabétiques doivent être très vigilants vis-à-vis d’eux : leur index glycémique est très élevé.

Énergie FUGACE
Énergie LONGUE DURÉE

Les GLUCIDES (« sucres ») sont une source essentielle d’énergie pour notre organisme : le cerveau en est le principal utilisateur.

Les muscles et l’ensemble de nos cellules en ont besoin pour fonctionner.

L’organisme est capable de les stocker :

- dans les muscles et le foie: l’énergie nécessaire est libérée assez rapidement.

- dans les cellules adipeuses  : l’énergie stockée sous forme de triglycérides n’est pas disponible immédiatement.


La régulation du taux de glucose dans le sang se fait principalement grâce à 2 hormones :

- l’insuline, sécrétée par les cellules pancréatiques béta des ilôts de Langherans, intervient pour diminuer la quantité de glucose dans le sang : elle est hypoglycémainte.

- le glucagon sécrété par les cellules pancréatiques alpha des ilôts de Langherans intervient en cas d’glycémie: elle est hyperglycémiante.


Notre alimentation doit nous apporter quotidiennement 50-55% de glucides,

dont 5 % de sucres « rapides » et 45-50% de sucre « lent ».