Séren           bjectif Santé

MA  SANTÉ, j’y tiens,

MA SANTÉ, j’en prends soin !!

Accès privés

Ne pas hésiter à consulter en cas :

- de lésions qui ne guérissent pas.

- de symptômes anormaux (masse suspecte, saignements…).

Une meilleure hygiène de vie générale permet de limiter les risques de nombreux cancers : on estime que

4 cancers sur 10 pourraient être évités.



Examen clinique régulier.

Mammographie : tous les 2 ans chez toutes les femmes de 50 à 74 ans.

Examen clinique : une fois par an, les dermatologues proposent une journée de dépistage anonyme et gratuit : elle a généralement lieu au mois de mai.




Femmes de 25 à 65 ans : 2 frottis à 1 an d’intervalle, puis 1 frottis tous les 3 ans.

Vaccin proposé à toutes les jeunes filles dès 14 ans, ou entre 15 et 23 ans -dans la première année de vie sexuelle. (3 injections)



- Cancer du sein : le mois d’octobre « rose » est un mois de sensibilisation (PLUS…).




- Cancer du col de l’utérus.








- Cancers de la peau (mélanomes).





- Cancers colo-rectaux : le mois de mars (« bleu ») est un mois de sensibilisation.

Se protéger en cas d’exposition solaire (plus…). Ne pas s’exposer inutilement aux rayons ultra-violets.

Maximum : 300g de viande rouge par semaine (dont 1 part minime -ou nulle -de charcuterie).

NB : pour un adulte

Maximum :  au quotidien :

Femme : 1 verre

Homme : 2 verres

          Occasion exceptionnelle :

Femme : 3 verres

Homme : 4 verres

Avoir une ALIMENTATION variée et équilibrée (qui est tout à fait compatible avec la notion de plaisir), adaptée à l’âge (un enfant n’a pas les mêmes besoins qu’un adulte; il est important de bien suivre sa courbe de croissance jusqu’à l’âge adulte).

A l’âge adulte, une variation de  +5kg  (par rapport à 21 ans) est acceptable.    


Maximum : 6-8g de sel par jour (ou moins si avis médical) :

Ne pas resaler les aliments dans l’assiette.

Diminuer les produits de salaison (ex : charcuteries, graines…) et les produits industriels qui contiennent beaucoup trop de sel (fluoré….et non iodé, dont l’excès peut entraîner d’autres troubles).


Ne pas fumer, pour se protéger (tabagisme actif)… et protéger les autres (tabagisme passif).


Les compléments alimentaires sont réservés aux carences avérées.

- une meilleure protection vis-à-vis des UV diminuerait le nombre de mélanomes (cancers de la peau).


- La diminution de la consommation de viande rouge et/ ou charcuterie diminuerait les risques de cancers colo-rectaux.



- La diminution de la consommation d’alcool diminuerait les risques de cancers bucco-pharyngés et de l’œsophage.






- La lutte contre le surpoids / obésité diminuerait le risque de cancers du sein et de l’endomètre (corps de l’utérus).






- La diminution de la consommation de sel diminuerait les risques de cancers de l’estomac.







- Le tabagisme serait responsable d’un certain nombre de cancers broncho-pulmonaires,

bucco-pharyngés col de l’utérus,  voies digestives, urinaires,  …)


- Contrairement aux idées répandues, la consommation de compléments alimentaires (pas compléments nutritionnels) ne protègent pas contre les cancers; ils seraient même à l’origine de certains d’entre eux, tels que la prostate, le poumon.

Nous connaissons tous dans notre entourage (proche ou lointain) des personnes confrontées à cette maladie.

Plusieurs facteurs interviennent dans la survenue d’un cancer : l’hérédité en fait partie, mais c’est essentiellement notre mode de vie qui y contribue.

Nous subissons quotidiennement l’environnement dans lequel nous vivons, sans pour mesurer totalement les conséquences de celui-ci sur notre santé.

Par contre, nous sommes (en partie) responsable de ce que nous MANGEONS, de notre ACTIVITÉ PHYSIQUE et de la régularité de notre SOMMEIL. Il est prouvé que de nombreux cancers pourraient être évités, en prenant quelques précautions :

Le cancer n’est pas une fatalité.


Hémoccult®: proposé tous les 2 ans entre de 50 à 74 ans.


Mise à jour Février 2013