Séren           bjectif Santé

MA  SANTÉ, j’y tiens,

MA SANTÉ, j’en prends soin !!

Accès privés

En cas de résultats positifs au test, une coloscopie est effectuée par un gastro-entérologue. Elle permet de visualiser, à l’aide d’une petite caméra, l’état de la muqueuse intestinale : elle est très utile pour révéler la présence de polype(s), d’inflammation…

Les polypes sont dans très souvent à l’origine de la cancérisation.

Une biopsie (prélèvement) peut ensuite être pratiquée, afin d’analyser le tissu.

Différents examens sanguins sont généralement prescrits en complément.

Le tout permet de déterminer le stade, et l’étendue de la lésion.




Parmi les principaux facteurs de risque, on trouve :

- l’âge (>50ans)

- les polypes intestinaux

- les maladies inflammatoires intestinales.

- les antécédents familiaux.

- une alimentation riche en viandes rouges et/ou charcuteries







Comme tous les ans depuis 2009, le mois de Mars sensibilise toutes les personnes de 50 à 74 ans, et leur entourage, au cancer colorectal.

Le dépistage est recommandé, tous les 2 ans.

C’est le 2ème cancer le plus mortel, après celui du poumon). Décelé à un stade précoce, il a de très grande chances de guérir.


Le test (hémoccult®), donné par le médecin, est très facile à réaliser. Il consiste à rechercher des traces de sang dans les selles. Pour cela, il suffit d’effectuer chez soi, 3 prélèvements de selles, de les déposer sur une petite plaque et de retourner le tout, dans une enveloppe pré-affranchie, à un laboratoire d’analyse agrée.

Le médecin et vous-même recevrez ensuite les résultats sous une quinzaine de jours.


Pour toute question, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien, ou connectez-vous sur le site e-cancer.fr.

Mise à jour Mars 2013

Mars « bleu » Dépistage du CANCER COLORECTAL Evènements